Direction d’orchestre

« Chef au sens rythmique irréprochable, à la direction précise et attentive, Daniel Constantineau permet à l’orchestre de maintenir un discours libre et naturel du début à la fin de chacun des morceaux du programme, révélant chez lui un interprète sensible et un musicien éminemment respectable à tous égards.»

C’est en ces termes élogieux que Claude Gingras, redoutable (et redouté !) critique musical du journal La Presse, s’exprime en juin 1997 au sujet du tout premier concert donné par Daniel Constantineau et l’Orchestre philharmonique du Grand Montréal, une formation amateure de grand calibre fondée par ce dernier et qui connaît un succès immédiat, jusqu’à sa dissolution en 2001.

Cet étape est précédée par la direction de plusieurs ensembles de musique contemporaine et d’enregistrements à la radio MF de Radio-Canada, de même que celle d’orchestres de jeunes et de musique de scène. Par la suite, Daniel Constantineau prend les rênes des chœurs étudiants du Cégep de Valleyfield où, en sus de diriger ces ensembles vocaux, il enseigne pendant 13 ans l’analyse, l’histoire et la composition assistée par ordinateur.

Aujourd’hui directeur général et artistique de l’Orchestre symphonique de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent (OSVHSL), une phalange qu’il a fondée en 2010 et qui joue les répertoires classique, romantique et post-romantiques sur instruments d’époque, Daniel Constantineau s’enorgueillit de la qualité du travail de cet ensemble, lequel suscite les appui et reconnaissance de ses multiples parties prenantes.

En témoignent la parution d’un premier album sur étiquette ATMA — André Gagnon Baroque —, en octobre 2015, ses nominations aux Galas de l’ADISQ 2016 et Prix Opus 2017 et sa couverture de presse étoffée, ce après la livraison de 11 concerts seulement, répartis en six années d’opérations.

AGB_OSVHSL

Les clips de l’OSVHSL sont disponibles sur Vimeo, ses photos sur Flickr, l’album André Gagnon Baroque sur SoundCloud et les répertoire et ensembles dirigés par Daniel Constantineau, ici-même.