Accueil | Biographie | Direction d'orchestre | Composition | Gestion | Journalisme | Enseignement | Témoignages | Contact | English
Le compositeur | Le chef d'orchestre
L'enseignant et le journaliste
| Revue de presse
Prix, récompenses, distinctions

Le compositeur

«Éblouissant, voilà l'adjectif qui nous vient à l'esprit après l'écoute de vos compositions. Écoute des plus agréables, qui nous a séduite dès les premières notes, pour finalement nous entraîner dans cet univers sonore si merveilleux que vous avez su créer. Votre talent est indéniable et nous avons rarement rencontré un compositeur aussi brillant.»

Pierre SCHWARZ, assistant-producteur
Vivavision

«Vient ce moment, toujours émouvant pour moi, où Daniel, à son tour, me fait entendre ce qu'il a trouvé à dire avec sa musique que je n'avais pas dit. Et il me semble alors, et à chaque fois, que tout est dit. Daniel Constantineau est un grand musicien, d'une finesse et d'une délicatesse exceptionnelles. C'est sans réserve que je le recommande à quiconque veut tout dire.»

Réjean CHAYER
Réalisateur

«Tu peux être fier de l'extraordinaire travail d'orchestration que tu as accompli pour l'album Choeurs en fête II. T'es un as !»

Paul PAGÉ
Réalisateur Audiogram
«J'ai pris connaissance de vos deux CD après lecture de votre prestigieux CV. Votre travail est tout en finesse, d'une très grande rigueur aussi. Je ne peux que saluer votre talent.»

Marie-Josée FERRON
Réalisatrice

«La créativité musicale de Daniel Constantineau, sa sensibilité, sa pertinence au soutien dramatique de la série Graffiti ont été pour nous un apport des plus significatifs au souffle global de nos émissions. Je ne saurais trop le recommander à votre bienveillante attention.»

Pierre-Yvan DUBUC
Réalisateur

Le chef d'orchestre

«Je connais Daniel Constantineau depuis de nombreuses années. Daniel est un musicien talentueux et d'une musicalité exceptionnelle. Son cheminement au cours des années et les nombreux projets qu'il a menés à bien démontrent son grand enthousiasme et je vous le recommande vivement pour quelque poste qu'il convoiterait dans l'avenir.»


Charles DUTOIT
Directeur musical, Philadelphia Orchestra

«Je suis en mesure de témoigner de l'excellent travail que Daniel Constantineau effectuait lorsqu'il dirigeait des compositions de mes élèves, au Conservatoire de musique de Montréal, donnant sens et vigueur à des partitions complexes. Après avoir étudié la direction d'orchestre avec Charles Dutoit et Serge Garant, il a fondé en 1996 l'Orchestre philharmonique du Grand Montréal. Il est important de souligner l'enthousiasme et la détermination qui sous-tendent cet accomplissement; elles révèlent des qualités d'opiniâtreté qui inspirent confiance.»

Gilles TREMBLAY
Compositeur
«Le premier atou de monsieur Constantineau est de savoir transmettre ses conceptions musicales à l'aide de sa gestique, laquelle est apte à soutenir de longues phrases avec intensité et chaleur. Ses répétitions sont bien planifiées et efficaces, ses aptitudes à communiquer avec les musiciens excellentes.»

Nurhan ARMAN
Music Director, Sinfonia Toronto
«Je vous recommande hautement ce chef sérieux et très doué qu'est Daniel Constantineau. Il sait mettre en relief avec brio et professionnalisme des oeuvres difficiles d'accès, démontrant ainsi des dons de musicien et d'interprète à l'enthousiasme et à l'engagement communicatifs.»

Clermont PÉPIN
Compositeu
r

Le journaliste et l'enseignant

« Daniel est un pupitreur méticuleux et consciencieux. Son français est impeccable et il fait preuve de beaucoup de discernement quant au choix de ses illustrations photo ; c'est pourquoi nous avons décidé de l'intégrer à l'équipe de rédaction du journal.»

Josée BOILEAU
Directrice du journal Le Devoir

« Écriture raffinée, talent prometteur !»

Monique DE GRAMONT
Rédactrice en chef de la revue Prévention au travail

« C'est de main de maître que Daniel Constantineau réussit à inspirer et inciter au dépassement l'ensemble de ses élèves en classe chorale, dont la grande majorité ne dispose que peu ou pas de formation musicale à proprement parler. La structure du cours Analyse et pratique musicales I et II, dont il est l'auteur, répond particulièrement bien aux objectifs et souhaits tant du département que de ses étudiants.»

Jean-Pierre LEDUC
Coordonateur du Département d'Arts, Cégep de Valleyfield

«Je tiens à vous remercier pour le travail empreint de disponibilité et de professionnalisme que vous avez accompli au Collège : vous m'avez émerveillée.»

Soeur Annette BELLAVANCE
Directrice Collège Régina Assumpta

Revue de presse


EDITOR'S CORNER
« Kunz brille dans ces pastiches ludiques et convaincants tandis que l’Orchestre symphonique de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent, placé sous la baguette de Daniel Constantineau, s’y implique avec enthousiasme.(...) Tous deux saisissent l’esprit de cette musique et la jouent avec une étonnante légèreté. (...) Ce projet s’illustre avec brio et sort vraiment de l’ordinaire !»

David OLDS, The WholeNote

VITRINE MUSIQUE
« Le sel de l’affaire est que les thèmes sont de Ferland, Leclerc, Léveillé et Vigneault pour les Saisons et de la Bolduc pour les suites. La nouveauté est que ces pastiches pour piano et petit orchestre de 1969 et 1972 sont transformés par Daniel Constantineau en oeuvres pour clavecin et orchestre d’instruments anciens. On assiste donc à la création d’un univers faussement authentique pour un baroque authentiquement faux... et le résultat est très plaisant!»

Christophe HUSS, Le Devoir

ÉCOUTE INTÉGRALE
« André Gagnon fait un Vivaldi de lui-même en inventant des Quatre saisons toutes québécoises ! Voilà ce qui ressort comme impression quand on écoute le nouvel album André Gagnon Baroque, une initiative de l'Orchestre symphonique de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent, dirigé par Daniel Constantineau et mettant en vedette Jean-Willy Kunz au clavecin. (...) Un véritable plaisir coupable que cet album ; les interprétations sont de premier ordre et la prise de son Atma ajoute à la qualité de l'expérience.»

Frédéric CARDIN, ICI Musique - SRC

DISQUE DE MUSIQUE BAROQUE
« Un trésor de la musique québécoise ressurgit grâce à l’Orchestre symphonique de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent. Sous la direction de Daniel Constantineau, l’OSVHSL reprend Mes quatre saisons et Les Turluteries d’André Gagnon. (...) Le résultat, en plus d’être savant, est un magnifique hommage à la musique québécoise. 40 ans plus tard, la reprise de ces compositions avec des instruments d’époque et un clavecin, plutôt qu’un piano, renouvelle la surprise et l’exploit. En plus d’être une réussite musicale, le disque André Gagnon Baroque a plusieurs vertus : il sauve de l’oubli deux contributions majeurs du compositeur, il révèle une formation méconnue et permet à Jean-Willy Kunz de briller au clavecin.»

Claude DESCHÊSNE, Blog CD

UN CONCERT DIGNE DES GRANDES SALLES
« Le concert Le romantisme, c'est dans mes cordes a été donné dans une église à l’acoustique exceptionnelle, selon les 150 spectateurs privilégiés qui on assisté à l’évènement. Placé sous la direction de Daniel Constantineau, l’Orchestre symphonique de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent a offert une performance à hauteur de cette-ci .»

Yannick MICHAUD, Journal L’Étoile

CHRONIQUE CD
« Dès les premières notes, on reste saisi par l'excellence des arrangements, la finesse dans la recherche des textures sonores et des timbres entre le choeur et les instruments. L'album De l'amour au choeur est une réussite !»

Bruno DESCHÊNES, Revue Chanter

UN SCHOENBERG QUI ÉTONNE ET SÉDUIT
« Devenu récemment Orchestre philharmonique du Grand Montréal, l'ensemble de 40 musiciens formé en 1996 par Daniel Constantineau a des ambitions à la mesure de son nouveau nom : s'attaquer à Schoenberg et l'imposer à son public. (...) Ce Schoenberg redouté fut précisément le sommet de ce dernier concert de la quatrième saison de l'OPGM. (...) De toute évidence, Daniel Constantineau aime beaucoup cette musique. Il l'a aussi fait aimer à ses musiciens et même à l'auditoire peu nombreux mais très attentif.»

Claude GINGRAS, La Presse

BONNE NOTE
« L'hiver dernier s'amorçait à Montréal la mise au monde d'un nouvel orchestre. Un autre, direz-vous ? Oui et non. Cette fois-ci, il s'agit d'une formule qui, bien qu'existant ailleurs sur le continent, n'avait pas encore d'équivalent montréalais. Le directeur artistique de cet ensemble tout neuf baptisé Orchestre symphonique de la communauté de Montréal avoue s'être inspiré de ce qu'il avait observé aux États-Unis et au Canada. L'idée de Daniel Constantineau était de former un orchestre d'amateurs de haut niveau.»

Dominique OLIVIER, Voir

PLUTÔT BON, LE NOUVEL ORCHESTRE
«(...) Le concert des débuts, hier soir a révélé un orchestre d'une indiscutable qualité. (...) Le chef et fondateur Daniel Constantineau a travaillé la direction avec Serge Garant et Charles Dutoit et a fait des stages à Tanglewood. Ce qu'il a obtenu de ses 55 musiciens amateurs (...) est le fait d'un musicien éminemment respectable à tous égards. Au départ, son irréprochable sens rythmique, illustré par une direction précise et attentive, permettait à l'orchestre de maintenir un discours libre et naturel à la fin de chacune des sélections du programme (...) révélant chez le chef un interprète sensible.»

Claude GINGRAS, La Presse

UN PRODUIT ORIGINAL À OFFRIR À NOUVEAU
«Orchestré et dirigé par Daniel Constantineau, l'opéra-rock Capilla s'avère original par la qualité impressionnante de ses arrangements, interprétés en direct par une imposante équipe de jeunes musiciens (...) Un produit qu'il faut absolument offrir à nouveau !»

Pierrette ROY, La Tribune

Revue de presse complète (pdf)

Prix, récompenses, distinctions

• Membre du jury du Concours de musique de Classival, avril 2015.
• Membre du jury de Cégeps en spectacles (Collège de Valleyfield), décembre 2006 et février 2004.
• Reçu 1er ex-aqueo à titre de professeur d'écriture avancée, au Conservatoire de musique de Montréal, août 2005.
• Membre du jury du Concours de musique de Lanaudière, sous la présidence du Père Fernand Lindsay, avril 2000.
• Membre du jury de QuebecFest, avril 1997.
• Membre du jury de pré-sélection des Prix Gémeaux (musique), 1991 à 1997.
• Désigné Alternate Conductor au Tanglewood Music Center, été 1991.
• Prix Annick 1991 et 1992, avec mention d'excellence pour la musique du téléroman Jamais deux sans toi.
• Boursier du Ministère des Affaires culturelles du Gouvernement du Québec de 1986 à 1988 pour études supérieures en direction d'orchestre.
• Désigné meilleur apprenti-chef par les musiciens du Northern Symphony Orchestra - Fourth Artsperience Conducting Symposium, été 1987.
• Boursier de la Fondation McAbbie pour la poursuite d'études en direction d'orchestre - Conservatoire de musique de Montréal, juin 1982
.

Accueil | Biographie | Direction d'orchestre | Composition | Gestion | Journalisme | Enseignement | Témoignages | Contact | English